Après avoir lu "Les ombres et les lumières", un ami écrit ce tweet bien agréable, après m'avoir laissé un message qui allait dans le même sens :

Super content d'avoir retrouvé Anna Jules et Jeanne. Cette fois ma préférée est Amandine je me suis régalé de suivre dans son enfance cette petite fille. J'espère que par la suite, nous la suivrons à l'adolescence et dans sa jeune vie d'adulte....

Il y a longtemps que j'avais envie d'écrire sur l'enfance. Le personnage d'Amandine est venu à moi, nourri de souvenirs, d'anecdotes racontées par ma mère et d'épisodes que j'ai inventés. C'est une fillette espiègle et rêveuse à la fois, facilement moqueuse et qui elle-même a subi les moqueries des autres. Elle a beaucoup d'imagination, elle se raconte des histoires où elle tient le premier rôle. Elle est pleine d'amour pour ses proches, affectueuse, amicale.

Quand j'écrivais "Les ombres et les lumières", j'avais envie que l'intrigue s'organise autour d'elle, d'une façon discrète. Elle est en lien avec tous les autres personnages, à un moment ou à un autre. Elle est celle à qui on cache des informations, l'enquêtrice qui ne sait pas ce qu'elle cherche et qui trouve ce qu'elle ne cherchait pas.

Elle est l'héroïne de mon troisième roman, celui que je commence à écrire.

delphinetyvette.jpg, juil. 2021 Ma mère et sa tante, vers 1928