L'explosion du Liberté

Je me suis intéressée à l'explosion du Liberté alors que je cherchais Jules dans la salle virtuelle des archives, derrière mon écran. J'ai croisé le destin d'un jeune homme, Antoine Martin T., mort le 21 septembre 1911, alors qu'il n’avait pas 22 ans, en rade de Toulon.
Je ne savais pas vraiment ce qu'était un cuirassé et j'ignorais tout de cette tragédie qui a fait plus de trois cents victimes.

bateau1.jpg, nov. 2019 Cliquez pour agrandir

Le 4 septembre 1911 se déroulait en rade de Toulon une grande revue navale de la flotte de Méditerranée, en présence du président de la République, Armand Fallières, qui se trouvait à bord du cuirassé Masséna. La flotte, comprenait quatre-vingts unités, dont 19 cuirassés, et 10 croiseurs-cuirassés. Les bâtiments défilaient en ligne de file impeccable devant le cuirassé Masséna. Trois semaines plus tard, le 25 septembre 1911, à Toulon, le feu prend dans les soutes à gargousses avant tribord pour les pièces de 194mm de la Liberté, l'un des cuirassés présents à cette revue navale. Il s'étend rapidement d'explosion en explosion. A 5 h 53 précisément,une formidable explosion déchira l'air plusieurs lieues à la ronde, ébranla toute la rade et ses environs. Succédant à celle du Iéna, cette catastrophe a suscité une grande émotion et provoqué de vives polémiques. ( source : Forum de la Marine)

cuirasséLIBERTÉblog.jpg, nov. 2019 Cliquez pour agrandir

Je me suis plongée dans ce fait-divers qui, comme l'explosion de l'usine AZF à Toulouse en 2001, dresse un paysage de son époque. Dans mon roman, j'ai utilisé ces éléments : la fierté de la flotte française et la volonté de démonstration face à l'Allemagne, on marche vers la guerre, il y a une part de propagande dans la grande revue navale du 4 septembre 1911. Pourtant, d'autres graves accidents, comme l'explosion du cuirassé Iena, en 1907 (Toulon, 118 morts), ont frappé la Marine. Ill semble bien que le problème vienne des poudres (poudre noire, poudre B) mais les militaires peinent à le reconnaître et on cherche d'autres coupables, comme le montre cette conversation entre Jules, Hyacinthe et Anna.

Jules gardait un souvenir très vif de la catastrophe, qui avait frappé les esprits. Hyacinthe profita de l’occasion pour rappeler que l’Etat-Major avait longtemps refusé d’assumer ses torts. Au lieu de se demander pourquoi des catastrophes dues à des combustions instantanées s’étaient succédées dans la Marine, il avait insinué que tout le mal venait des socialistes. On avait même accusé Louis Jaurès, frère du tribun et commandant du « Liberté », d’avoir quitté son poste le matin de l’accident pour permettre à des complices de poser des explosifs.
Le tribunal maritime a balayé ces accusations fantaisistes, fit remarquer Jules, qui n’avait pas envie de polémiquer.
Il leur a bien fallu se rendre à l’évidence, répliqua Hyacinthe. Si le cuirassé a explosé, c’est parce que des poudres trop anciennes et dégénérées sont restées stockées dans les soutes. Il aurait fallu les débarquer et les laisser à terre. 
(...) Anna, qui n’avait encore rien dit, prit part à la conversation.
— J’ai entendu dire que nous allions adopter des turbines pour nitrer les poudres, comme les Allemands, ce qui améliorera leur qualité. 
Cette remarque laissa les deux hommes cois.
— Vous vous intéressez donc à l’armement et aux bateaux militaires ? Ce n’est pas commun…, dit Jules. ll s’interrompit au moment où il allait ajouter « pour une femme ». Il se tut à temps mais Anna devina pourtant la fin de la phrase.
Le Village des secrets, chapitre 11, Les yeux ouverts

Concernant 'explosion du cuirassé Liberté, le site le plus documenté et synthétique est celui de Marius Autran dont je vous recommande la lecture si le sujet vous intéresse.

Mon roman continue sa petite vie, il est maintenant possible de l'emprunter dans plusieurs bibliothèques, celle de Nantes et celle de Rians, par exemple...
Bibliothèque Nantes.jpg, nov. 2019

Mon amie Michèle a continué à faire vivre le village de Vescaut en l'insérant dans un de ses sujets d'examen. J'adore cette idée.
texto Michèle B.jpeg, nov. 2019sujet Michèle Vescaut 2.jpg, nov. 2019 Mes lectrices et lecteurs sont pour la plupart très bienveillants et satisfaits de leur lecture, comme Thierry : Thierry Costes 2.jpg, nov. 2019 Merci à eux ! Ils m'apportent tellement de joie, je les remercie du fond du cœur !