Mes personnages : Hyacinthe et Prunelle

Audrey, qui tient avec Laure un blog de chroniques littéraires très intéressant, Liseuse Hyperfertile, a consacré un billet à mon Village des secrets. Un passage de sa critique m'a touchée et m'a incitée à vous parler de Hyacinthe et Prunelle.

J’ai vraiment aimé la place que l’auteure donne aux femmes dans ce roman. Des femmes fortes, libres et, on peut le dire, en avance sur leur temps. Petit coup de cœur pour l’une d’entre elle en particulier, Prunelle, l’épouse de l’instituteur. Une scène du roman m’a particulièrement touchée également, lorsque Jules se rend sur la tombe de sa famille : les inscriptions sur le marbre, les dates et les prénoms qui se succèdent, tant de petites vies parties bien vite.

Hyacinthe et Prunelle sont un couple d'instituteurs avec tout le prestige de cette fonction en 1912. En faisant mes recherches généalogiques pour retrouver Jules, j'ai croisé beaucoup d'instituteurs, dont un qui venait d'Aubagne et aussitôt, j'ai pensé à Marcel Pagnol, et à ses souvenirs d'enfance. La gloire de mon père, Le château de ma mère, Le temps des secrets... Ces titres me rappellent des moments heureux de lecture alors que j'étais moi-même une enfant. Mon grand-père possédait tous les livres de Marcel Pagnol et dans mon souvenir, ils sont liés.
Hyacinthe est né de là, à la croisée des souvenirs de Marcel Pagnol et des miens. Quant à Prunelle, elle doit beaucoup à une de mes amies d'enfance, Moussy Le Forner. Elle est décédée alors que je commençais à écrire ce roman. J'ai donné à Prunelle la grâce qu'avait Moussy, son talent pour dessiner, ses gestes de fumeuse enveloppée de volutes de fumée, son goût pour les vêtements originaux. Comme Moussy l'a été, Prunelle est heureuse avec son mari. Ils sont inséparables et n'ont pas d'enfants. C'est aussi une femme de tête, qui réfléchit à la marche du monde, s'intéresse à la politique, mais avec plus de souplesse que son mari.
Merci Audrey d'avoir aimé Prunelle, un personnage très cher à mon cœur.

Mon roman continue à voyager. Yann l'a mis dans sa valise et voilà Le Village des secrets en vacances au Kenya !
Jules au Kenya.jpg, nov. 2019 Isabelle l'a acheté à la FNAC où il continue à se vendre gentiment puisque la personne à qui elle l'a demandé lui a annoncé qu'une nouvelle commande était prévue.

librairie La Sorbonne Nice .jpg, nov. 2019 A la librairie La Sorbonne, à Nice.

Je continue à recevoir des mails et des SMS qui me rendent très joyeuse et j'ai toujours l'immodestie de les copier ici.

J'ai passé un excellent week end avec ton livre. On s'immerge dans ce monde rural provençal comme on peut se retrouver dans l'Aveyron ou le Gers : petites tromperies, magouilles municipales et de terres, solidarités, pauvres femmes, socialisme et opportunisme... Maintenant que les personnages sont nôtres, j'attends le tome 2 ! Vive la lecture !

Dominique M.

Pour lire la chronique complète d'Audrey, c'est ici :Le Village des secrets