Mes personnages : Anna

Anna est le premier personnage de fiction que j'ai inventé de toutes pièces.

L'idée de mettre en scène une photographe me vient de plusieurs sources : mon ami Franck Paul et ses divines photos sur Open Eyes, le photographe de mon village de naissance, Pierre Delinière, Georges Ancely, qui a donné son nom à la cité dans laquelle je vis, et enfin Jessie Tabox Beals. J'avais lu un article sur elle via Twitter, et elle m'avait inspirée.

Quand je faisais mes recherches généalogiques, j'étais frappée par le destin des femmes et Anna est venue en contrepoint, pour aider par sa présence toutes celles qui subissent, souffrent et ploient sous le fardeau.
Elle se bat, elle va de l'avant.
Elle a la chance d'être recueillie par de braves gens, et c'est une chose importante dans ce début de XXè, la circulation des enfants. Un thème cher à mon cœur.
Il y a des hommes qui abandonnent les enfants qu'ils ont engendrés et d'autres qui accueillent des enfants qui ne sont pas les leurs. Choisis ton camp, camarade.

Anna est mon double, elle dit ce que je pense. Elle est un peu boiteuse, mais ça ne l'empêche pas de se promener. Elle perd les gens qu'elle aime, mais pas le lien d'amour qui les a unis. Elle voyage entre les mondes, elle peut aimer un peintre et un adjudant en retraite. Elle est capable de renoncer à une quête qui ne la mènera à rien.

Elle a pris de plus en plus d'importance au fil des versions que j'écrivais. Elle fait partie des personnages qui naissent à l'insu des auteurs, comme les enfants inattendus, qui prennent ensuite la première place dans la famille.

Jessie_Tarbox_Beals_with_camera_Schlesinger_Library.jpg, oct. 2019 Jessie Tabox Beals, source Wikipedia