Qui suis-je ?

Née en 1961 dans un village de Gascogne, je vis à Toulouse depuis quarante ans. J'enseigne avec joie le français dans un collège de l'agglomération, tout en commençant à penser à ma retraite et au moment où je pourrais écrire sans regarder la montre et me dire "vite vite, range et corrige tes copies !"

Engagée à ATD Quart-Monde, j'ai à cœur de participer aux combats contre la pauvreté et je me tiens auprès de ceux dont la vie est marquée par la précarité. Mon histoire personnelle m'a conduite à cet engagement qui est un axe central de ma vie.

L'écriture est ma passion. J'ai tenu des chroniques en ligne pendant une dizaine d'années, et mon blog m'a permis de faire des rencontres extraordinaires. Depuis 2015, je me suis lancée dans l'écriture et mon premier roman, Le Village des secrets a été publié en 2019.

Un extrait littéraire qui résume ma façon de voir la vie, le monde, les êtres :

Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux ou lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n’est qu’un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c’est l’union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière, et on se dit : J’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui.

Tirade de Perdican dans On ne badine pas avec l’amour de Musset (Acte 2, Scène 5)

pourleblog.jpg, nov. 2019